• Une définition de la confiance en soi

La confiance en soi, comment la retrouver (et quel piège éviter) ?

Manquer de confiance en soi, être timide, ne pas réussir à s’affirmer, ne pas savoir dire non, avoir peur de l’échec, se dévaloriser, ne pas croire en soi, etc. Partout où je vais, que ce soit lors d’interventions en entreprise, à mon cabinet ou sur le net, j’entends parler de la confiance en soi.

Et tout le monde y va de son petit conseil pour vous dire comment la retrouver. Ainsi, pour reprendre confiance en soi, il faudrait, 

je cite :

  • « apprendre à s’affirmer » ;
  • « lever la tête » ;
  • « faire du sport » ;
  • « se fixer des objectifs réalisables » ;
  • « arrêter de fuir » ;
  • « changer ses croyances négatives »
  • « faire preuve de volonté »,
  • (et ce n’est qu’un petit aperçu).

Quel est le piège à éviter pour retrouver la confiance en soi ?

Vous allez très vite comprendre.

Ces petites recettes sont réductrices et peuvent même être culpabilisantes. Et pour être franc, ça a le don de m’exaspérer !

Là, je repense à une patiente (parmi tellement d’autres). Elle est arrivée à mon cabinet, abattue car elle se disait qu’elle n’était « même pas capable de regarder son manager dans les yeux » et qu’elle était incapable de « s’affirmer ».

Bien-sûr elle avait lu dans un blog que pour retrouver confiance en soi, il fallait s’affirmer et regarder les gens dans les yeux. Elle n’avait pas non plus réussi à reprendre le sport et elle s’en culpabilisait.

C’était la « double peine » pour elle…

Pris isolements et sans une compréhension plus large, ces conseils sur la confiance en soi, au-delà d’être souvent insuffisants, peuvent donc même s’avérer dangereux.

Comme si, en ajoutant une cuillère à soupe d’affirmation de soi par-ci, quelques pensées positives par-là et une bonne dose de volonté sur le tout, on allait réussir le beau gâteau de la confiance en soi.

éviter un piège pour retrouver la confiance en soi

Le piège à éviter pour retrouver la confiance en soi

Sortez des recettes toutes faites

Seulement, comme vous le savez, vous êtes un petit peu plus complexes qu’un gâteau. Et celles et ceux qui souffrent d’un manque de confiance en soi savent à quel point ce n’est pas si simple…

Alors, comment faire pour retrouver la confiance, pour croire en soi, pour retrouver le pouvoir de s’affirmer, pour se sentir moins timide, etc. ?!

D’abord, ne vous culpabilisez plus sur votre façon d’être. Vous êtes comme vous êtes.

Et vous vous êtes construit en faisant de votre mieux avec ce que vous aviez.

Cette façon d’être et/ou de faire vous a permis de surmonter des épreuves. Elle vous a par exemple permis de vous adapter aux problématiques de votre entourage et notamment à celles de vos parents, lorsque vous étiez petits.

Cette façon d’être à certes des inconvénients, peut-être même que vous en souffrez beaucoup et vous aimeriez que les choses changent. C’est tout à fait normal et c’est très certainement possible !

Nous allons voir ensemble par où commencer, mais avant voyons ce que recouvre cette fameuse « confiance en soi ».

Mais qu’est-ce que la confiance en soi ?

Ce n’est pas facile à définir car il y a plusieurs dimensions imbriquées dans ce que l’on appelle la confiance en soi. C’est pour cela qu’on ne trouve pas vraiment de définition claire ou complète sur le net.

Je vais essayer de clarifier les choses pour vous… et puis vous me direz ce que vous en pensez. Pour cela, avançons pas à pas…

La confiance en soi et l’image de soi

L’image de soi, c’est la représentation globale que l’on a de soi. Elle peut être générale ou se spécifier dans différents domaines (physiques, affectifs, professionnels, etc.), qui eux-mêmes peuvent encore se spécifier dans une infinité de nuances.

Par exemple, quelqu’un pourrait se voir ainsi : « je suis de taille moyenne, au travail je suis réservé, alors qu’avec mes amis je suis très bavard. A l’inverse, je suis organisé dans mes dossiers professionnels, mais chez moi ce n’est pas très bien rangé ».

On pourrait aller bien plus loin dans les nuances, mais cela n’a pas trop d’intérêt ici.

En somme, l’image de soi est la description de soi que l’on a intériorisée. Elle caractérise notre identité. Et c’est là que se cachent souvent les fameuses croyances négatives desquelles il faudrait se débarrasser !

Par exemple : « Je suis nulle » ; ou alors « je ne suis pas capable » ; « je n’ai pas de volonté » ; « je ne suis pas ceci ou cela », etc.

Même si la confiance en soi est en partie liée à ces représentations négatives, elle ne s’y résume pas.

En effet, nombreuses sont les personnes qui font preuve de confiance en elles malgré des représentations négatives de soi. A l’inverse, des personnes peuvent être convaincue d’avoir certaines qualités et perdre leurs moyens en situation. Du coup, il est  possible que votre problème de confiance en soi vienne de la, mais pas forcément.

Amour de soi et confiance en soi

L’amour de soi et la confiance en soi

La confiance en soi et l’estime de soi

L’estime de soi est le jugement (affectif) que l’on porte sur les représentations de soi. En d’autres termes, c’est la façon dont on aime l’image que l’on a de soi.

Penser par exemple que l’on est pas bon en maths ou en sport n’est pas dérangeant si on y accorde aucune importance.

L’estime de soi est à la fois globale et multiple. Elle varie selon les domaines de notre identité. Je peux m’aimer de différentes manières dans différents domaines. Et puis je peux aussi ne pas m’aimer dans d’autres ou ne pas m’aimer globalement.

Tout comme l’estime de soi, la confiance en soi est multidimensionnelle. On peut avoir confiance en soi dans certains domaines ou certains types de situations et pas d’autres.

En sommes, la confiance en soi dépend en partie de l’estime de soi mais ne s’y résume pas. Vous allez comprendre pourquoi.

Confiance en soi, volonté, force ou courage

Les termes de « volonté », de « force » ou de « courage » impliquent un jugement moral. Ils ne peuvent donc tout simplement pas servir à définir ce que serait la confiance en soi d’un point de vue psychologique.

Si vous tenez tout de même vous livrer à ce genre de raisonnement, demandez-vous alors qui est la personne la plus « courageuse » entre :

  • Celle qui n’a pas peur (dans une situation donnée), qui agit et qui obtient un résultat satisfaisant ?
  • Ou celle qui a peur et qui essaye d’agir malgré tout, même si le résultat est décevant ?

Vous voyez, les choses ne sont pas si simples. Ce que certains appellent la volonté, la force ou le courage ne suffisent pas à vaincre certaines peurs.

Prenons un autre exemple. Laquelle des deux personnes serait, selon vous, la plus « forte » ou la plus « courageuse » ?

  • Celle qui refuse de voir ses peurs et/ou  sa vulnérabilité et qui  du coup, persiste à agir comme elle l’a toujours fait, notamment en refusant les aides extérieures.
  • Ou celle qui accepte de voir ses propres peurs et/ou accepte sa vulnérabilité et qui du coup, prend le risque de perdre sa capacité à continuer de faire « comme avant » ?

Et enfin :

  • Celle qui refuse de d’accepter qu’elle besoin d’aide ?
  • Celle qui accepte de reconnaître qu’elle a besoin d’aide ?

Là encore, les choses ne sont pas aussi simples qu’elles pouvaient le sembler au premier abord.

C’est qui est certain, c’est que vous accuser de faiblesse ou de manque de courage ne vous aidera pas à retrouver confiance en vous-même.

Confiance en soi, définition

Une définition de la confiance en soi : la force, le courage, la volonté ?

La confiance en soi et la peur

Le manque de confiance en soi renvoie toujours à une ou plusieurs peurs… Peur de quoi ?

  • D’être abandonné(e) ;
  • D’être rejeté(e) ;
  • Ou humilié(e), rabaissé(e) ;
  • De perdre le contrôle ;
  • De mourir ;
  • Ou de se retrouver seul(e) ;
  • D’être ridicule et donc d’avoir honte ;
  • De blesser ou de faire du mal ;
  • D’être trahi(e) ou déçu(e) ;
  • De décevoir
  • ou de culpabiliser ;
  • D’échouer ;
  • Etc…

Cependant, avoir peur ne suffit pas toujours à perdre confiance en soi. Pour certains, c’est même un stimulant, alors que d’autres se retrouvent totalement inhibés.

De plus on peut avoir des peurs inconscientes.

Par exemple, j’ai de nombreuses patientes pour qui la peur de se retrouver seule était en fait liée à la peur de ne pas être aimée (inconsciente, jusqu’à ce qu’on le travaille ensemble !). Ces femmes savaient au plan conscient qu’elles étaient aimées de leurs proches. Mais ça n’empêchait pas cette peur d’agir.

En résumé, le manque de confiance en soi peut provenir de certaines peurs, mais pas seulement. Si vos difficultés vous semblent se situer à ce niveau il va falloir le prendre en compte dans la façon dont vous allez essayer de régler le problème.

Confiance en soi et sentiment d’impuissance

Pour avoir confiance en soi, il est nécessaire de penser qu’on a une marge de manœuvre, qu’une action de notre part peut faire quelque chose sur la situation. En fait, on ne doit pas se sentir totalement impuissant.

Mais ce n’est pas suffisant, puisque certaines personnes n’ont pas confiance en elles alors qu’elles savent pertinemment qu’elles ont toutes les chances de réussir dans le domaine concerné, ou qu’elles sont parfaitement compétentes.

Comment expliquer cela ?

Notez déjà qu’il y a des croyances conscientes et des croyances inconscientes. Mais il faudrait un article entier sur le sujet. Faites le moi savoir si cela vous intéresse.

En tout cas, ces croyances inconscientes agissent en nous, qu’on le veuille ou non. Et elles sont souvent en cause dans les problématiques de confiance en soi.

En résumé, avoir confiance en soi implique de ne pas éprouver un sentiment d’impuissance, que ce soit au plan conscient ou inconscient.

En résumé…

Avant d’aller plus loin, je pense qu’on peut faire un petit résumé.

La confiance en soi dans un domaine donné, est un état de « sécurité interne », associé à des représentations de soi, dont certaines sont positives mais aussi et surtout, à la croyance profonde en une capacité d’agir…

Certes. Mais encore faut-il se sentir légitime.

Comment retrouver la confiance en soi ?

La confiance en soi, comment la retrouver ?

N’oubliez pas la question de votre…

Légitimité ! Oui, il faut se sentir légitime, c’est-à-dire s’accorder à soi-même le droit d’être ceci ou d’avoir cela.

Et nouveau scoop : il faut que ce soit valable aux niveaux conscients comme inconscients.

C’est ce qu’on voit en consultation. Les personnes qui souffrent d’un manque de confiance en soi ont toujours une ou plusieurs peurs (importantes) associées à un sentiment d’impuissance (parfois diffus). Mais souvent à un autre niveau, elles ne réussissent pas à accepter :

  • qu’elles méritent de ne plus souffrir ;
  • qu’elles ont de la valeur ou une place, qu’elle sont légitimes.

Et c’est notamment à ce niveau que l’estime de soi joue un rôle fondamental, en nous légitimant.

Si vous ne vous sentez pas légitime, alors vous avez un travail particulier à faire à ce niveau !

La confiance en soi est…

Donc on récapitule. La confiance en soi est l’état dans lequel on se trouve lorsqu’on :

  • se sent suffisamment en sécurité ;
  • croit que notre action peut avoir un effet (de part le contexte et certaines de nos « qualités ») ;
  • estime avoir suffisamment de valeur et/ou mériter les bénéfices de cette action : lorsqu’on se sent légitime.

Et il faut que tout cela roule dans le même sens. Il faut que ça roule autant aux plans conscients qu’inconscients. Dès qu’il y a discordance entre ces niveaux, ça commence à se compliquer… et surtout si c’est au niveau inconscient.

Est-ce que vous voyez l’intérêt de comprendre tout cela ? En fonction de là où se situe le problème, on ne va pas travailler exactement de la même manière. Et on n’aura pas non plus besoin du même genre d’aide.

Et vous ? Où en êtes-vous ?

  • Eprouvez-vous un état d’insécurité dans certains domaines ?
  • Avez-vous au fond de vous la croyance que vous ne pouvez rien changer ?
  • Se cache-t-il en vous l’idée que vous ne méritez pas de vivre mieux ou que vous n’avez pas de valeur ? Ou que vous n’êtes pas légitime ?

Et surtout :

  • Y a-t’il quelque chose en vous, qui dans certaines circonstances, vous fait échouer, vous met en difficulté ou vous pousse à répéter des situations sources de vécus douloureux, sans que vous puissiez vraiment comprendre pourquoi (niveau inconscient) ?

Selon les réponses à ces questions, les moyens à mettre en oeuvre pour avancer seront peut-être différents…

Alors par quoi commencer pour retrouver confiance en soi ?

Une première étape importante me semble être de vous déculpabiliser et de vous donner une légitimité :

Vous avez le droit de vivre plus heureux et d’accéder à ce à quoi vous aspirez . 

  • même si vous n’avez pas réussi jusqu’à maintenant à regarder votre manager dans les yeux ;
  • même si vous ne vous êtes pas remotivé à faire du sport régulièrement ;
  • et même si vous n’avez pas tenu tête à quelqu’un auprès de qui vous vous sentez rabaissé ;
  • et encore, même si tout ce que vous voudrez d’autre…

VOUS AVEZ LE DROIT A UN PEU PLUS DE BIEN-ÊTRE ET DE BONHEUR ! UN POINT C’EST TOUT…

Si vous résistez à cette affirmation…Le développement personnel gratuit

Alors, si vous :

  • n’arrivez pas à y croire ;
  • ne pouvez pas accepter cette affirmation ;
  • ou si il y a pleins de “mais ceci ou mais cela” qui vienne vous décourager…

…c’est qu’il y a quelque chose en vous, à un niveau inconscient, qui vous empêche d’accéder à cette dynamique vers un mieux-être et plus grand bonheur.

Et dans ce cas, il va sûrement falloir solliciter des aides extérieures. Comment faites-vous quand vos toilettes sont bouchées et que vous n’arrivez pas à les déboucher par vous-même ? Vous restez avec vos toilettes bouchées ou vous demandez de l’aide ? C’est le même principe…

Et ici d’autant plus que par définition, il est très compliqué de travailler seul sur son propre niveau inconscient. C’est un peu comme conduire un véhicule et essayer de voir dans votre angle mort sans rétroviseur adapté et alors que vous ne pouvez pas vous retourner. C’est impossible et dangereux.

Quoi qu’il en soi, ce qui vous entrave dans ce cheminement, ce sont de vieux réflexes (d’actions et de pensée) que vous avez développés à un moment de votre vie. Ces modes de fonctionnement vous ont permis de vous adapter à certaines personnes ou à certaines situations durant votre enfance.

Seulement, aujourd’hui, il est probable que ces habitudes vous empêchent :

  • soit de développer votre confiance en vous-même ;
  • soit d’accéder aux moyens qui vous permettraient d’avancer sur ce chemin ;
  • Ou alors les deux…

Pour commencer à vous libérer, vous pouvez donc déjà essayer ceci.

Un exercice pour retrouver cofnaicne en soi

Un exercice pour retrouver le chemin confiance en soi

Ensuite, identifiez à quel niveau se situe le problème

Alors,  à quel niveau avez vous le sentiment que le problème se situe pour vous ?

Est-ce plutôt du côté de l’image que vous avez de vous-même, l’estime de votre estime de soi, des jugements que vous vous assénez et qui vous démotivent ? Il se peut également que ce soit un profond sentiment d’insécurité ou le sentiment de ne pas être légitime. Et il se peut enfin que ce soit à plusieurs de ces niveaux que ça se passe.

Si cela se passe à plusieurs niveaux en même temps, ou si vous sentez que ça se joue au niveau de la sécurité interne ou de la légitimité, vous risquez d’avoir besoin d’un coup de main pour avancer.

Mais essayez déjà de faire l’exercice ci-dessous. Et en fonction des résultats, voyez les indications ci-dessous.

J’essayerai  également de publier de nouveaux articles plus précis sur chacun des sujets.

Alors surtout, dites moi en commentaire ce que vous aimeriez voir développé de façon plus précise !

Un premier exercice pour reprendre le chemin de la confiance en soi.

D’abord, commencez par décrire les attitudes, comportements ou façons de penser que vous voudriez supprimer et changer. Faites un liste.

Essayez ensuite de voir en quoi est-ce qu’ils vous ont été utiles.

  • Que vous ont-ils vous ont apporté ?
  • En quoi est-ce que malgré leurs inconvénients actuels, ils peuvent avoir, malgré tout, un aspect positif ?

Prenez bien le temps de réfléchir à cela, en repensant à des situations concrètes. Et oui, il y a des chances qu’au début, vous ne réussissiez pas à voir les aspects positifs. Et c’est normal, ce n’est pas évident de voir le positif de quelque chose qui nous fait souffrir ou nous dérange. Pourtant, si c’est là, c’est bien que ça a dû servir à quelque chose.

Ensuite téléchargez ce kit que j’ai développé spécialement pour vous :

  • 7 étapes pour se libérer de ses croyances limitantes et reprendre confiance en soi

Voyez si ce qui est proposé dedans vous aide.

Devrais-je consulter un psy pour reprendre confiance en moi-même ?

Si :

  • les exercices proposés ci-dessus n’apportent pas suffisamment de résultats ;
  • vous ne trouvez pas l’énergie pour les faire seul(e) ;
  • ou enfin si vous voulez accélérer le processus et gagner du temps…

Oui. Car il doit y avoir des verrous inconscients qui vous en bloquent ou vous freinent. En effet, comme nous l’avons vu, il est très difficile de travailler seul sur ses propres angles morts.

L’enjeux va alors être pour vous de trouver le bon psy avec la bonne méthode : celle qui sera efficace pour vous.

Si cette question vous intéresse, je vous invite à lire :

Et plus tard :

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Gardez espoir, persévérez ;-).

Cet article vous a-t’il apporté quelque chose ?

Si c’est le cas,  partagez-le et likez-le sur Facebook ! Il pourrait intéresser d’autres personnes… Et puis vous aiderez le blog à se développer ;-).

Merci encore et à bientôt,

Karim

Crédit photo

Shutterstock / Alphaspirit / Mayur Only / Sunny Studio

Christian Wallpapers

Beatricea.unblog.fr / Beatricea

 

 

 

2 Comments

  1. Laurie 19 octobre 2017 at 23 h 20 min - Reply

    Merci, Karim, pour ce debrief, qui aide à identifier concrètement des choses que nous pensons probablement tous trop souvent sans assez relativiser. À relire avant les rdv importants!

    • Karim 20 octobre 2017 at 9 h 53 min - Reply

      Merci Laurie pour ce commentaire,

      C’est vrai qu’il parfois difficile de relativiser. Content que cet article puisse être utile 😉

Leave A Comment

38 Partages
Partagez35
Tweetez
+13