Les routes du bien-être et de l’épanouissement ?! Mise au point et démarrage…

By | 2017-09-15T00:45:20+00:00 juillet 28th, 2016|Bien-être, Développement personnel, Pour commencer, Psychologie, ≈ 7mn|0 Comments

Comment retrouver le bien-être, l’épanouissement ou le bonheur ? La route peut parfois être longue lorsqu’on ne connait pas le chemin… Alors allumons le GPS, retrouvons nos repères et voyons par où commencer… Je vous propose donc d’abord de revoir ensemble ce que sont le bien-être, l’épanouissement et le bonheur. Pourquoi ? Parce que quitte à courir après, autant avoir une idée de ce que c’est. Nous verrons ensuite comment mieux discerner vos besoins et mettre les choses en route.

Avant d’aller plus loin

Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous invite à lire d’abord l’article fondateur de ce blog :

Il parle, entre-autres, de 5 leçons que la vie m’a donnée et qui m’aident encore avancer aujourd’hui.

Le bonheur, l’épanouissement, le bien-être : définitions

Si on cherche quelque chose, il est préférable d’avoir une idée de ce que c’est, nan ?! Vous allez voir, c’est intéressant de si arrêter 1mn.

Le bien-être (physique et/ou psychologique)

Qu’est-ce que le bien-être ? Déjà, cela comprend une absence de mal-être physique et/ou psychologique. Or, vous savez tout comme moi, que les deux sont interdépendants. C’est pour cette raison qu’on dit “un esprit sein dans un corps sein”. 

Pour revenir au bien-être, je pense aussi qu’on peut ajouter, à l’absence de mal-être, le fait que…

Le bien-être est un “état de fond” agréable  dans lequel on se sent en sécurité.

On le remarque plus ou moins, suivant l’attention que l’on y porte. Et cela d’autant plus que le niveau de bien-être fluctue assez facilement. Enfin, le bien-être est souvent accompagné de moments de satisfaction ou même de bonheur. 

Et vous, comment vous sentez-vous ? Ressentez-vous cet état diffus plutôt agréable ou êtes-vous parasité(e) par des inquiétudes, un mal-être,  du stress, des pensées particulières ?

Et une une petite piste pour avancer : qu’est-ce qui vous permettrait de vous sentir un peu plus en sécurité ?

La satisfaction

Pour faire simple, la satisfaction est ce qui résulte de l’obtention d’un plaisir particulier. C’est le moment où notre cerveau dit “je valide”, “je suis contents” et que cela s’accompagne d’une sensation agréable de détente, de plaisir. On parle alors de jouissance. Et oui, en fait on peut jouir de pleins de choses dans une infinité de contextes : ce n’est pas réservé aux seuls rapports sexuels !

Alors de quoi jouissez-vous dans votre vie ? Dans quels domaines ? Où éprouvez-vous de la satisfaction ?

Une autre petite piste : qu’est-ce qui vous ferait plaisir en ce moment ? Qui vous apporterait un petit peu de satisfaction et que serait simple à réaliser ?

Le bonheur

Lorsqu’on se sent satisfait au point de ressentir de cela joie de façon durable, on se rapproche du bonheur. Car la joie, elle, est généralement passagère. Une évènement va suscité de la joie en nous.

Tiens, là je repense à une patiente qui m’a dit en fin de thérapie se sentir heureuse, depuis qu’elle avait décidé de quitter sont travail pour se mettre à son compte.

C’est un projet de longue date qu’elle ne s’était jamais autorisée à envisager. Tout en sachant que ce ne serait pas facile, elle avait confiance dans l’avenir maintenant qu’elle avait “réglé” un certain nombre de choses. Elle était globalement joyeuse !

Encore une petite piste pour s’y retrouver : Quel serait le contexte global de vie, que vous pourriez viser à terme et qui vous laisse penser qu’il favoriserait votre bonheur ?

L’épanouissement

Etre épanoui… On pourrait dire que c’est le vécus propre au fait de ressentir de la satisfaction, de la joie ou un bonheur particulier lié à une activité donnée. Cela se traduit pour un vécu d’accomplissement de soi et d’expression de ses potentiels. Comme vous le voyez, l’épanouissement, c’est surtout une dynamique, un processus. Ainsi, une amie me parlait récemment de son nouveau travail.

Elle me disait que pouvoir développer ses compétences tout en ayant des échanges riches au plan humain, lui apportait de plus en plus de satisfaction.

A la différence de son travail précédent elle sentait qu’elle s’y épanouissait. Bien sûr, oser partir de son ancien travail n’avait pas été facile, surtout dans la conjecture actuelle. 

Trouver le bien-être et être heureux par l'épanouissement

L’épanouissement, un moyen d’être heureux !

Et une dernière petite piste : par quel moyen ou activité seriez-vous susceptible de trouver un peu plus d’épanouissement ? Dans quel domaine seriez-vous susceptible de sentir vous exploitez vos qualités et compétences tout en éprouve de la satisfaction ou un peu plus de joie ?

Du bien-être au bonheur… en passant par l’épanouissement !

Vous avez dû le remarquer…

Parfois, nous nous sentons bien et d’autres non. Il y a des périodes ou des phases différentes dans nos vies. Et le bien-être n’est pas toujours au rendez-vous.

Et c’est normal. Car dans certains cas, on ne peut pas faire autrement que de se sentir « mal », insatisfait ou déprimé.

Ok, ce n’est pas agréable mais c’est tout à fait normal ! C’est même plutôt bon signe qu’après un événement douloureux, une déception ou une contrariété, on se sente triste, déçu ou énervé.

Cela veut dire que nous avons encore accès à nos émotions mais aussi que nous avons une réaction appropriée à la situation vécue.

À l’inverse, je rencontre dans mon travail beaucoup de personnes dont les émotions sont bloquées.

Il s’agit généralement de peurs et/ou de colère, qui sont profondément enfouies au point parfois d’être hors d leur champ de conscience. Ils ne s’en rendent même plus compte, sauf peut-être lorsque cela explose.

Or, les émotions négatives réprimées sont sources de mal-être, de stress et de fatigue. Un peut comme des aliments périmés ou indigestes qui nous resteraient sur le ventre.

Trop réprimer ses émotions : le meilleur moyen d’éviter le bien-être.

Pourquoi réprimer ses émotions est source de mal-être, de stresse t de fatigue ? Parce que…

Les émotions c’est un peu comme la vapeur dans la cocotte minute.

Et que risque-t-il de se passer si on l’oublie sur le feu, sans la soupape ?! D’abord la pression va augmenter, puis la température, puis la surface comment s’échauffer, puis… vous connaissez la suite.

En ce qui concerne la soupape, nous avons chacun les notes. Cela peut être le travail ou certaines activités comme le sport. Cela peut-être nos amis ou notre conjoint, ou encore d’autres choses. Elles sont indispensables à notre bien-être. Cependant, une chose est certaine.

Nous ne sommes de toute façon pas fait pour rester sur le feu…

Le feu, représente ici les causes de nos “problèmes”, de notre “échauffement”, de nos tensions. Et même avec pleins de soupapes, laisser la cocotte sur le feu finira toujours mal.

Alors à votre avis… Que se passe-t-il pour les personnes qui ont tout misé sur une seule soupape, comme leur travail par exemple… ou qui laisse la cocotte sur le feu vraiment trop longtemps ?

Ça se situe souvent entre un stress important, pouvant dans certains cas aller jusqu’à de l’anxiété chronique ou des crises d’angoisse. Mais ça peut aussi évoluer vers une dépression. Comme se sortir du feu ?

Il y a presque à chaque fois une étape nécessaire : ils doivent d’abord se reconnecter à leurs émotions afin de s’en libérer ! 

Sans cela, la reconquête du bien-être, du bonheur ou de l’épanouissement s’avèrent souvent longue et difficile. Mais ce n’est pas tout.

Le partage émotionnel, quel intérêt ?

Le partage des émotions avec d’autres nous permet de mieux vivre des états négatifs comme la frustration, la tristesse, la peur ou d’autres encore.

Pourquoi ?

Parce que ça permet par exemple de sentir moins seul, soutenu ou rassuré, grâce aux autres. En exprimant nos ressentis à nos proches, nous nous donnons l’occasion d’évoluer dans notre vécus grâce à leurs retours. Mais nous leur donnons également l’occasion à eux d’évoluer avec nous !

Au fond, le partage émotionnel nous permet de mieux nous ajuster les uns aux autres et d’acquérir un fonctionnement plus souple !

Pour aller plus loin sur cette question, vous pouvez lire cet article.

Avancer pas à pas conduit au bien-être

Avancer pas à pas… vers la le bien-être

Avancer pas à pas…

Souvent, nous aimerions être heureux là, maintenant.

Mais comme vous avez dû le remarquer, ça ne se commande pas. Et ce n’est pas non plus une histoire de volonté.

Il s’agit en fait d’un processus, avec des étapes. Et il est plus facile de trouver le chemin du bonheur en y allant pas à pas : en respectant ces fameuses étapes.

Par exemple, une première étape pour se sentir bien au plan psychologique, pourrait être de s’assurer d’un certain bien-être physique.

Bien-sûr, votre première étape sera peut-être toute différente. Chacun son chemin 😉

Mais si c’est le cas, stabiliser ce bien-être psychologique pourrait être une deuxième étape. Enfin, développer une capacité à le conserver malgré les « épreuves » de la vie pourra en être une troisième.

Au fond, c’est peu comme des paliers qu’on franchit ou des degrés de maîtrise auquel on accède ! Et petit à petit, les choses vont de mieux en mieux, globalement.

Mon expérience me montre à ce sujet que la recherche de l’épanouissement, dans des activités, des relations, des modes de vie ou des philosophies de vie, est un moyen efficace d’avancer sur ce chemin.

Pour cela, il est souvent nécessaire de se libérer de certains freins, ceux qui nous empêchent d’être nous-même.

Quel, genres de freins ?

Il peut s’agir de peurs, de croyances sur nous-même ou les autres mais aussi de réflexes que nous avons développés dans nos relations.

Cela peut aussi être de la culpabilité, des regrets ou des blessures qui ne cicatrisent pas. Mais fondamentalement, il y a toujours une peur à la racine.

 Alors, êtes-vous prêt(e) à reprendre le chemin pour vous libérer de vos freins vous-même ?

Route du bien-être et de l'épanouissement

Comment retrouver la route du bien-être et de l’épanouissement ?

Petite mise en pratique : sur la route du bien-être et de l’épanouissement

Avant d’attaquer vos peurs à la racine, il est certainement déjà possible d’améliorer certaines choses. Tenez, par exemple, prenez quelques minutes pour répondre aux deux questions suivantes :

  1. Qu’est-ce qui, dans ma vie, m’apporte du bien-être et/ou de l’épanouissement ?
  2. Quels sont, dans ma vie, les freins à mon bien-être et à mon épanouissement ?

Prenez une feuille de papier, un stylo et faites un tableau. Faites une colonne par question. Remplissez ensuite les colonnes en notant tout ce qui vient, sans chercher à ordonner, développer ou analyser.

Une fois que vous avez le sentiment d’avoir fait le tour, prenez 1mn pour regardez l’ensemble.

Que ressentez-vous ? Que pensez-vous ? Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Pas à pas, on peut apprendre à persévérer

persévérer pour retrouver le bien-être ? Commencez pas à pas.

Vous pouvez alors noter vos ressentis ou pensées en dessous du tableau. Entourez ensuite les « items » sur lesquels vous pensez qu’il est possible de faire quelque chose :

  • Que pourriez-vous enlever ou réduire (progressivement) pour la question 2 ?
  • Que pourriez-vous développer ou introduire (progressivement) dans votre vie pour la question 1 ?

Enfin, Choisissez un seul élément de chaque colonne : celui avec lequel il serait le plus facile de faire quelque chose.

Qu’est-ce que cela donne ? Est-ce le moment pour vous de commencer à agir sur ce point ? Bon, si vous ne le sentez-pas, surtout ne forcez pas les choses !

Quoi, c’est tout ?!

Attendez… Mine de rien, vous venez de faire un travail conséquent sur vous-même.

C’est déjà beaucoup ! Gardez cette feuille et relisez là de temps en temps. Modifiez-là si besoin. Et puis lorsque vous vous sentirez prêt(e), commencez à agir.

Conclusion et pour aller plus loin

Une fois ce petit exercice réalisé, vous pourrez approfondir avec cet article :

Attention ! Faire la mise en pratique avant de passer à la suite vous apportera beaucoup plus que de simplement lire !

En effet, comme je le souligne dans l’article fondateur de ce blog, c’est en expérimentant qu’on avance. Et comprendre n’est pas suffisant.

Alors, est-ce que cet article vous a apporté quel que chose ?

Aidez les autres lecteurs à avancer en partageant vos impressions dans les commentaires, vous les ferez bénéficier de vos réflexions  !

Et si ce contenu vous a plus, abonnez-vous à la mailing-liste  pour recevoir les dernières parutions !

Merci et à bientôt !

Karim

Crédit photo :

Pixabay / Vylip

Unsplash : Jake Hills / Rochelle Nicole

Leave A Comment

31 Partages
Partagez27
Tweetez
+14