9 trucs simples pour bien méditer (quel que soit le contexte)

By |2018-09-13T17:56:16+00:00août 30th, 2018|Article, Bien-être, En deux mots, Pour info, Stress|0 Comments

Comment bien démarrer la rentrée ?  Comment pour bien méditer au quotidien ? Voici 9 trucs simples qui, combinés, vous offrent une réelle possibilité de bien méditer. Et ce n’est pas tout, j’y ai ajouté quelques petites astuces, auxquelles vous n’aviez peut-être pas pensé.

1) Choisissez votre endroit pour bien méditer

Cet endroit doit être calme et assez agréable. Est-ce dans la maison, le grenier, une chambre, un bureau ou un autre endroit ?

Si possible, personnalisez-le un peu : une bougie, un tapis, un porte encens, une petite tenture, etc.

Le vert et le jaune (combinés) sont de bonnes couleurs pour bien méditer.

2) Programmez votre moment

Quel est le bon moment pour bien méditer ? Cela dépend de vous.

Êtes-vous plutôt du matin ou du soir, entre midi et deux, etc. ?

Assurez-vous de ne pas être dérangé (pensez à couper votre téléphone).

L’essentiel est de programmer ce moment : il vous appartient.

Une petite astuce : attention, juste après manger, on a tendance à beaucoup plus somnoler.

3) Décidez d’une fréquence, lente, pour commencer

5mn, une fois par semaine suffit amplement au début !

Quand vous serez suffisamment à l’aise, ajoutez-en une ou deux de plus et, ainsi de suite.

Lorsque vous aurez pris l’habitude de méditer un jour dans la semaine, ajoutez en un deuxième, tranquillement.

Surtout n’allez pas trop vite ! Notre démarche est de développer une habitude.

Comment méditer facilement

Comment méditer facilement ?

4) Créez votre petit rituel d’ouverture pour bien méditer

Vous pouvez par exemple mettre une petite musique douce et allumer une bougie, de l’encens.

Quelques étirements peuvent suivre ou précéder ce moment. Ensuite asseyez-vous et joignez les mains devant votre cœur, en collant les pouces contre le plexus. Faites-le lentement avec recueillement et gratitude.

Puis, prenez une grande inspiration, expirez lentement et inspirez de nouveau, puis prononcez un mot ou une (courte) phrase inspirante ou un mot.

Quelle est l’intérêt de ce petit rituel ?

  • On fait la transition entre la vie de tous les jours et ce moment de méditation ;
  • On habitue notre cerveau à « couper » avec les préoccupations quotidiennes ;
  • Une petite touche solennelle aide à bien méditer.

Votre rituel peut être très court : quelques secondes peuvent suffire.

5) Posez vos fesses sur quelque chose

Cela peut être ce que vous voulez (il existe des coussins de méditation), tant que c’est assez confortable et que cela vous rehausse un peu le fessier par rapport au sol.

comment méditer plus facilement : s’asseoir sur un coussin

Comment méditer plus facilement : s’asseoir sur un coussin

En fait, cela aide à basculer légèrement le bassin vers l’avant et du coup, on respire mieux.

6) Commencez par une grande inspiration

Pensez à rentrer légèrement le menton, puis centrez-vous sur votre respiration, avec un léger petit sourire en coin.

Mettez-vous simplement à l’écoute, sans chercher à vous concentrer ou à faire le vide.

Fermez les yeux si vous le souhaitez. Si vous gardez les yeux ouverts, gardez le regard dans le vide.

Un astuce supplémentaire : pour la posture, restez attentif à ne pas cambrer le bas du dos, à ne pas vous crisper tout en restant tonique. Pour cela, appuyez-vous sur votre colonne vertébrale et détendez les épaules.

Si vous n’êtes pas adepte de la position en tailleur, je vous ai mis les différentes positions possibles.Les positions pour bien méditer

 

7) Respirez par le ventre : cela aide à bien méditer

Respirez lentement et tranquillement par le ventre pour bien méditer (Cf. schéma).

Pourquoi respirer par le ventre ? Cela apaise, c’est physiologique.

N’essayez pas de vider ou de remplir complètement les poumons. Laissez votre corps trouver son rythme.

Pour réguler l’oxygène, marquez un petit temps de pose entre l’inspiration et l’expiration.

Comment bien respirer et donc bien méditer

8) Évacuez la notion d’objectif, de réussite ou d’échec

Méditer, c’est être dans l’instant présent, à l’écoute ce qui est là. En d’autres termes, c’est accepter ce qui est là sans le juger, l’analyser ou s’identifier.

On s’identifie lorsque l’on s’oublie dans le fil de nos pensées. Si cela arrive, constatez-le simplement, sans juger, puis revenez à votre respiration.

La méditation c’est tout autant être là, que revenir à soi lorsqu’on était parti.

Chaque moment où vous vous oubliez est en fait une opportunité de revenir à vous-même. Accueillez-là avec joie !

D’ailleurs, dites vous bien que tous les méditants, même le Dalaï-lama, ne médite pas d’un trait et s’oublient à un moment donné.

9) Concluez avec votre petit rituel de fermeture

À la fin de votre méditation, joignez les mains sur votre cœur avec gratitude et prenez une grande inspiration.

Prononcez à nouveau votre phrase inspirante. Souriez puis, ouvrez les yeux (ou revenez à votre « vision habituelle »).

Etirez-vous un peu… comme ça vient. Eteignez la bougie ou l’encens. Faites tout cela avec recueillement, puis revenez à votre vie de tous les jours.

Cet article vous a plu ?

Alors partagez- le ! Dites-moi aussi dites vos impressions ou vos remarques dans les commentaires. J’y répondrai avec plaisir !

A bientôt,

Karim

Crédit photo

mediabakery.com

Leave A Comment